Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



Ligue de Bangui : BEAC trouve la faille et s’impose 81 à 77 face à l’A.S.Mazanga

Ce serait sans équivoque que BEAC a survolé le match du mardi dernier face à l’A.S.Maanga, absente dans tout les registres. Ce soir là, le manque de condition physique et un manque cruel de présence en défense laisserait Siris seul se battre contre l’armada de BEAC qui a mené de bout en bout les 4 quart-temps. Le duo arbitral de Mbokoli et Balezou donnera le coup sifflet final sur le score de 81 à 77.

.
 

Ligue de Bangui : ASOPT décidé à Boycotter le championnat 2008

Avec son match perdu par forfait contre A.S.Mazanga le 15 avril dernier, le club ASOPT vient de signer son 3éme match perdu par forfait. Il marque ainsi son désaccord par rapport à la suspension de ces joueurs qui se sont fait sanctionnés à la suite d’un rixe lors de la finale de la coupe nationale jouer en décembre 2007. Il serait temps que la fédération nationale et le Cnosca regarde au plus près cette situation qui serait une première dans le championnat de Bangui. le président du club ASOPT, Isidore Embola nous édifiera prochainement sur sa position pour la suite du championnat.

Autre fait marquant le championnat 2008 : Le samedi 18 avril 2008, les matchs BeAfrica vs Zarasclo et ASToukia vs ASMazanga ont été annulé suite à une panne d’électricité au centre national de Basketball Martin Ngoko.

.
 

Fédération Centrafricaine : Les finales de la Coupe du 1er mai

Organisé pour les différentes catégories des jeunes, voici les équipes finalistes qui joueront les finales de la coupe du 1er mai célébrant la fêtes du travail.

Catégorie Junior : Hit Trésor # A.S.Mazanga

Catégorie Cadet : Abeilles # A.S.Mazanga

Catégorie Minime : Abeilles # A.S.Mazanga

Catégorie Benjamin : Abeilles # A.S.Mazanga

La fédération nationale de Basketball par cette coupe manifeste son intérêt pour les futurs fauves de Bas-Oubangui. Nous pouvons voir par cette ocasion le vivier potentiel de chaque club et en particulier de notre club préferer l’A.S.Mazanga qui a toujours accordé une attention particulière à sa catégorie de jeune.

.
 

Arbitrage: L’activité des arbitres sous leurs aspects relationnels

ousmane20ndiaye.jpg

 Ousmane Ndiaye, arbitre international

Les deux contributions que nous avons déjà publiées ont traité de l’arbitre en tant qu’élément incontournable de la performance sportive et de sa place dans les instances dirigeantes des fédérations nationales de Basket-ball.

Nous entamons, par le présent article, une série de contributions sur l’activité de l’arbitre en tant qu’acteur dirigeant une rencontre de Basket-ball entre deux équipes.

Nous nous référerons à Merleau-Ponty lorsqu’il dit que le terrain de football ne peut se percevoir que par son caractère synthétique et mouvant pour affirmer que le basket-ball aussi est un jeu qui se pratique sur une surface plane et dure bien spécifique (Règle deux : Articles 2 et 3 du Règlement officiel de Basket-ball 2006) où la mobilité des joueurs et des arbitres sur l’étendue de cette surface est incessamment sollicitée ; mobilité qui donne lieu à des situations et des actions qui s’enchaînent et où les rôles restent cependant distincts dans un faisceau de relations spatiales et dynamiques entre l’arbitre et le terrain, l’arbitre et le ballon, l’arbitre et les joueurs, les joueurs et le ballon, les joueurs entre eux, l’arbitre et les officiels de table. Ces faisceaux de relations conditionnent en grande partie l’activité et les décisions du juge de la rencontre de Basket-ball qu’est l’arbitre.

Le premier faisceau de relations pour lesquelles l’arbitre est principalement impliqué est celui qui concerne ses rapports avec son collègue en cas d’arbitrage à deux ou ses collègues lorsqu’ils sont trois à officier.

Le manuel de la mécanique de l’arbitrage indique clairement les tâches que l’arbitre doit effectuer en collaboration avec ses collègues avant le début de la rencontre, au commencement de la rencontre, les signaux et procédures à utiliser, les positions et les responsabilités des arbitres durant le déroulement de la rencontre, dans les situations particulières (sorties des limites du terrain et remise en jeu, situations de tir, de lancers francs, en cas de temps-morts et remplacements, dans les tentatives de tir de la dernière seconde, dans la couverture du pressing, la couverture de la tentative du panier à trois points, etc.

Un arbitre conscient de ses devoirs et de ses responsabilités doit s’attacher à maîtriser les dispositions du Code de jeu relatives à ses relations d’une part, avec son ou ses collègues, et celles qu’il doit avoir avec le terrain, d’autre part.

Ainsi avant le début de la rencontre doit-il être en bonne condition physique et mentale, prendre son repas avec sobriété quatre heures avant la rencontre, s’organiser, en tenant compte de tous les paramètres liés aux conditions de son déplacement, aux conditions climatiques, pour arriver, en tenue correcte et distinguée, une heure avant au lieu de la rencontre. L’arbitre doit éviter de porter une montre ou des parures de quelle que nature que soit durant la rencontre. Il doit se présenter avec courtoisie à son ou ses collègues et échanger avec lui ou eux, en équipe, sur les tâches qui les attendent dans les situations particulières du jeu et sur la mécanique de l’arbitrage. Les rôles et responsabilités de l’arbitre de tête (T) placé derrière la ligne de fond, de l’arbitre du centre (C) placé du côté opposé de la zone où se trouve le ballon et de l’arbitre de queue (Q), doivent être rappelés très brièvement au cours de cette conférence d’avant début de rencontre. 

La maîtrise des autres concepts est aussi essentielle : le côté opposé qui concerne le côté du terrain le plus éloigné de la table de marque, la rotation qui s’applique aux situations qui imposent à l’arbitre et à ses aides de commencer un changement de position, le côté fort du terrain où se trouve le ballon, le côte faible qui se rapporte au côté où ne se trouve pas l’arbitre de tête, la permutation qui se rapporte à une situation nécessitant une permutation des arbitres.

Nous conseillons vivement aux arbitres de s’approprier ces concepts et de maîtriser la mécanique et technique de l’arbitrage à deux ou trois spécialement développés par
la FIBA dans le manuel de la mécanique de l’arbitrage à deux ou à trois que chaque arbitre se doit de posséder dans sa bibliothèque personnelle en même temps que le Règlement officiel de Basket-ball.

Le second faisceau de relations concerne celles que l’arbitre avec le terrain.

Il importe, dans ce cadre, pour l’arbitre, de savoir que le terrain et les équipements doivent être aux normes fixées par
la FIBA ou
la Fédération nationale concernée. Et, pour ce faire, il doit, dès son entrée sur l’aire de jeu, vérifier et approuver les équipements de la table de parque (Articles 45 et 45 du Règlement officiel de Basket-ball). Il est vrai, en général, que les Commissions Nationales des Arbitres et officiels de table ont l’obligation de s’acquitter de cette tâche au moment de l’implantation des terrains de basket-ball et de la mise en place de matériels et équipements nécessaires au bon déroulement des compétitions nationales. A ce propos, nous recommandons fortement la création, au sein de chaque Commission nationale en charge de l’arbitrage dans les Fédérations nationales, d’une cellule chargée de l’homologation des terrains de jeu et des équipements.

En dehors de l’inspection du terrain et du contrôle des matériels et équipements de la table de marque, l’arbitre doit savoir que sa position sur le terrain est déterminée par l’endroit où il touche le sol (Article 11 du Règlement officiel de Basket-ball). Il est à l’intérieur du terrain lorsqu’il touche le sol dans les limites de la surface délimitée par les lignes de Fond et les lignes de touches. Il est situé hors du terrain lorsqu’il touche le sol en dehors des lignes délimitant le terrain ou lorsqu’il touche ces lignes, étant entendu que ces lignes ne font pas partie du terrain (Article 2, 2.2.1 du Règlement officiel de Basket-ball). Il en est de même pour le contact que l’arbitre pourrait avoir avec la ligne médiane, le cercle central, le couloir des lancers francs.

Lorsque des événements surviennent dans le cas où sa position est déterminante, notamment en cas de contact avec le ballon, il doit prendre la décision qui s’impose en la circonstance au regard du Règlement officiel de Basket-ball. Nous examinerons ces cas lorsque nous aborderons les relations des arbitres avec le ballon.

Par Ousmane Ndiaye
Arbitre international

.
 

Ligue de Bangui : Victoire sans surprise de l’A.S.Mazanga

francisyalipende.jpg

Françis Yalipende, meneur

99 à 65  sera le score sans surprise  que les seniors de Mazanga ont infligé une fois de plus à l’équipe Abeilles lors de leur deuxième match aller comptant pour le championnat de l’anne 2008. Il faut rappeler que depuis sa création, l’équipe Abeille n’aura jamais pu prendre le dessus sur les Vampires du ballon orange.

Sans se leurrer sur ces deux premières victoires, concentration et discipline devra être le maitre mot des poulains du coach Sharaf qui ont la lourde tâche de mener l’équipe Mazanga à la reconquête du titre qui leurs a échappé en 2007.

.
 

Ligue de Bangui : Démarrage du championnat 2008

Le démarrage du championnat 2008 à démarrer sous le vent de contestation avec Redstar et Asopt qui ont refusé de jouer en match d’ouverture se cantonnant sur leur position suite aux contestations émises à l’issue de leur dernier match en play-offs 2007.

Néanmoins l’ASMAZANGA pour son premier a pu aligné dans son 5 Majeurs Fidama Laurent (Doyen), Siris Christian, Yassir Araphat , Senapaï Lionel et Francis Yalipendé. ce sera cette formation qui s’imposera face à l’équipe de BEAFRICA sur le score de 74 à 59.

Cette première victoire nous dévoile la stratégie du Coach Sharaf qui s’est engagé avec l’équipe Mazanga pour cette année sportive 2007 – 2008 après le désistement de Johnny Madozein qui a rejoint l’équipe de BEAC.

Demain à 18H au stade Martin Ngoko nous assiterons au second de notre formation préferer qui croiserons le fer avec l’équipe ABEILLES.

.
 

Place de l’arbitre dans les instances dirigeantes des Fédérations Nationales de Basket

arbitre20220web.jpg

L’arbitre, ‘’un élément incontournable de la performance sportive’’, avons-nous déclaré dans notre première contribution. 

Mais en fait quelle place occupe cet acteur indispensable pour le bon déroulement d’une rencontre de Basketball au sein des structures dirigeantes des Fédérations nationales 

  • Quels sont ses droits et ses devoirs ?

  • Son statut et son rôle sont-ils bien définis ?

  • Est-il régi par un code ou une charte approuvé(e) par les instances dirigeantes nationales du Basketball ?

  • Comment est-il formé 

Autant de questions pour lesquelles nous attendons des réponses de la part des fédérations nationales affiliées à FIBA AFRIQUE. En attendant les contributions des responsables de Commission nationale des arbitres et officiels de table, je voudrais partager quelques idées sur les questions soulevées. 
La Règle huit, qui est la dernière du Règlement officiel de Basket-ball, définit très clairement ce qu’est un arbitre d’une rencontre de basket-ball, ses fonctions et ses pouvoirs. Tout arbitre a l’obligation de bien connaître cette règle qui détermine sa capacité à diriger une rencontre de basket-ball, en plus de la parfaite maîtrise des autres qui précisent les faits et événements acceptés ou non avant, pendant et après le jeu. 
Savoir ses devoirs et pouvoirs à travers la règle huit du règlement officiel de basket-ball, connaître les autres dispositions ne nous semble pas suffisant pour garantir un statut à l’arbitre au sein d’une fédération nationale. 

En effet, l’arbitre international est formé et évalué par l’instance internationale à travers des stages de formation et de recyclage. Il est licencié de
la FIBA. 
A l’image de
la FIBA, les Fédérations nationales doivent exiger de l’arbitre d’être licencié d’un club ou de
la Fédération et de satisfaire aux exigences médicales prescrites. Dans ce cadre, avons-nous pensé que l’élaboration d’un statut de l’arbitre par les Fédérations nationales est devenue un impératif à généraliser. 

Le statut accordé à l’arbitre doit, à notre avis, préciser les exigences qui lui sont imposées aux plans de :

  1. sa formation ;

  2. la validation des acquis de son expérience en tant que joueur ou entraîneur ;

  3. la nature et les montants des indemnités qui lui sont versées lors des rencontres qu’il dirige ;

  4. ses droits et devoirs, en complément de ceux prévus par
    la Règle Huit du Règlement officiel de
    la FIBA, avec  précision des sanctions qu’il encoure en cas de défaillance par rapport à l’éthique et à la déontologie, droits et devoirs liés à la formation, droits et devoirs liés à la qualité de licencié, droits et devoirs liés à la pratique de l’arbitrage, droits et devoirs liés à la qualité d’arbitre, droits et devoirs liés à la fonction.

Ce statut peut être complété par une charte de l’arbitrage qui définit les obligations en matière d’arbitrage entre les clubs d’une Fédération nationale. Exemples d’obligations à imposer aux Club : licencié un arbitre par équipe engagée dans un championnat et assurer la participation de ces arbitres aux stages de formation programmés par l’instance dirigeante. Cette charte de l’arbitrage doit, en outre, préciser les pénalités qu’encourent les clubs qui ne la respectent pas et les avantages accordés à ceux qui s’y conforment. 

Il faut signaler que dans bien des pays une Association Nationale autonome des Arbitres, Marqueurs et Chronométreurs est créée, dont les statuts et règlements internes définissent le statut, le rôle, les prérogatives et les devoirs de l’arbitre et des officiels de table. Nous recommandons donc un partage des expériences accumulées dans ce domaine par les Fédérations nationales affiliées à FIBA AFRIQUE. 

Merci pour votre contribution.  Par Ousmane Ndiaye
Arbitre International 

.
 

Foot De Copains: du sport, ... |
mélany.superblog |
Equitation Jablines 77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | catche
| U.V.C.C.M.
| AMIS DE LA PETANQUE MADELEI...