Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



Dikembe Mutombo montre une autre manière de dire MERCI à son pays

l160xh200arton40050ae1a.jpg  Dikembe Mutombo, star du championnat nord-américain de basket-ball (NBA), veut « aider au développement » de son pays d’origine,
la République démocratique du Congo (RDC), où il est venu encourager de jeunes joueurs et ouvrir un hôpital ultra-moderne. 

Depuis dimanche, ce défenseur sacré huit fois NBA All-Star entraîne 150 jeunes congolais sélectionnés par
la Fédération congolaise de basket, dans le cadre d’une formation de trois jours financée par l’ambassade des Etats-Unis en RDC. 

Epaulé par les champions américains Juwan Howard (en NBA avec les Houston Rockets) et Nikki McGray (médaillée d’or à Atlanta et à Sydney), le joueur de Houston veut « montrer l’exemple » et « donner de l’espoir » aux jeunes générations. 

A 41 ans, l’enfant de Kinshasa veut partager son rêve américain et transmettre les vertus du « travail », de la « discipline » et du « collectif » aux jeunes basketteurs de la capitale congolaise. 

Issu d’un milieu modeste, Dikembe Mutombo a débarqué aux Etats-Unis à l’âge de 21 ans, titulaire d’une bourse pour étudier la médecine à
la Georgetown University de Washington. Remarqué par un entraîneur, il a été rapidement propulsé dans les grands clubs de basket, d’Atlanta à Houston, où il est devenu entraîneur assistant. 

Ce champion au grand coeur, qui soutient depuis 1997 via
la Fondation Dikembe Mutombo une série d’actions humanitaires en Afrique, inaugure mardi un hôpital de 300 lits doté d’un laboratoire de recherche et de services spécialisés équipés des matériels les plus modernes. 

Baptisé Biamba Marie Mutombo, du nom de la mère du joueur, cet hôpital offrira à Masina, un des quartiers les plus populaires de Kinshasa, un accès aux soins à une population frappée par la malnutrition, la malaria et le sida. 

Dikembe Mutombo, qui a investi personnellement 15 millions de dollars (10,9 millions d’euros) sur un budget de 29 M USD (21 M EUR) pour la construction de cet hôpital, a rendu hommage à la générosité des donateurs américains. 

« Je suis allé pleurer à la télévision américaine, j’ai dit qu’on avait perdu en RDC plus de 4 millions de personnes, mortes faute d’accès aux soins et à cause de la violence (depuis la dernière guerre en RDC entre 1998 et 2003), et les Américains ont répondu », a-t-il expliqué, saluant la solidarité de sa patrie d’adoption. 

« Je veux donner un exemple à nos compatriotes africains. J’ai amené ici une délégation de 70 personnes, des sportifs, des sociétés », a-t-il poursuivi, rappelant l’urgence de la lutte contre des maladies telles que « le sida qui frappe 30% de la jeunesse africaine ». 

1 Commentaire à “Dikembe Mutombo montre une autre manière de dire MERCI à son pays”

  ( Fil RSS pour ces commentaires)

Laisser un commentaire

  1. Grand, great, non seulement par sa taille mais surtout par ses oeuvre; des actes sobres d’une efficacité glaciale. Un hopital ultra-moderne, laboratoire de recherche, de l’emploi…..voila une façon unique d’aimer son pays

    Puisse DIEU soutenir les actions de DIKE.

    Merci DIKEMBE MUTOMBO MPOLONDO MUKAMBA

    FRANCOIS KWADUMBA a dit ceci


Foot De Copains: du sport, ... |
mélany.superblog |
Equitation Jablines 77 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | catche
| U.V.C.C.M.
| AMIS DE LA PETANQUE MADELEI...